Historique

Les Doigts Qui Rêvent (France) est une association créée en 1994. En 1995, Philippe Claudet, instituteur en exercice, fondateur et directeur des Doigts Qui Rêvent, persuadé que d’autres pays étaient en avance dans le domaine du Livre Tactile Illustré (LTi), est allé lors d’une semaine de vacances en Angleterre, Belgique, Espagne et en Italie rencontrer des personnes plus ou moins concernées par les LTi. Aucun pays n’avait de structure de production organisée comme celle de Les Doigts Qui Rêvent, tous souffraient de pénurie de LTi. Chaque pays « misérait »; comment faire pour s’entraider ? Seule la dimension européenne pouvait être une solution, d’autant que l’Union Européenne ouvrait un nouveau cadre de programme, les Programmes Culture 2000.

En 1999, toujours à l’initiative de Philippe Claudet (unique bénévole), Les Doigts Qui Rêvent avec l’aide du ministère de la Culture, a organisé le premier colloque international sur le thème du LTi en invitant, l’Angleterre (Clear Vision Project), la Belgique (Œuvre Nationale des Aveugles), l’Italie (Stamperia Braille de Florence et la Fondation Hollman), la Suède (Swedish Library of Talking Books and Braille, TPB) et la Russie (Illustrated Books for Little Blind Children) avec l’idée de faire le point de la situation du LTi, de fédérer et de mutualiser. Pour se faire, Les Doigts Qui Rêvent a proposé la création d’un concours européen de la meilleure maquette tactile. Grâce à l’aide irremplaçable du Ministère de la Culture français, Les Doigts Qui Rêvent a pu déposer un projet auprès de l’UE, dans lequel la production des maquettes primées chaque année dans les langues des pays membres de Tactus serait financée et subventionnée par les fonds de l’Union Européenne.

C’est ainsi qu’en 2000 a eu lieu le premier concours et qu’en 2001, 609 exemplaires de la première maquette primée en 2000, « Crokato, l’animal qui change de peau » de Claudette Kraemer (France), ont été produits en anglais (Royaume-Uni), français (France, Belgique) et italien par l’atelier d’économie solidaire de Les Doigts Qui Rêvent à Dijon et distribués dans chacun des pays membres au prix record de 15,25€ soit dix fois moins que le prix coutant. En 2001, la Finlande (Celia Library for the Blind) rejoint Tactus. Une réunion Tactus dite technique en milieu d’année permettait d’échanger idées, projets, connaissances et de préparer le concours de l’automne. Chacun de ces pays annonçait le concours et organisait une sélection nationale de 5 maquettes, que le jury international réuni à Dijon départageait.

En 2005, les Pays-Bas (Visio), la Pologne (Hungry Fingers) et la République tchèque (Stredisco Pané Recé) entrent dans l’aventure et Les Doigts Qui Rêvent dépose un nouveau projet de trois ans à l’Union Européenne pour les 7 pays, avec l’aide du Ministère de la Culture France et de la Région Bourgogne et qui s’appellera désormais Typhlo & Tactus (T&T). Les membres de T&T sont allés réaliser gratuitement des workshops dans plusieurs pays de l’Europe de l’Est et en Afrique du Sud.

De 2000 à 2008 :

  • 800 maquettes présentées au concours ;
  • 19 maquettes primées ;
  • 7 689 livres tactiles illustrés produits en 7 langues ;
  • 27 800 posters T&T diffusés dans l’UE au-delà.

C’est grâce à cette production que de nombreux pays ont découvert ce qu’étaient les LTi, qu’il était possible d’en produire, qu’ils sont parvenus à créer une synergie dans leur pays et obtenu un peu plus de moyens pour concevoir et en produire avec leurs ressources locales ; exemple, Italie, Lituanie, République Tchèque, Inde, Iran, Brésil, Colombie, Russie…entre autres.

À partir de 2009, fin des aides structurelles de l’Union Européenne ; T&T devient international, bisannuel et sans production.

À partir de 2013, en plus de décerner 1er, 2e et 3e prix, le jury décide après concertation que chaque juge choisira aussi un coup de coeur parmi les titres soumis.

18 pays ont participé au concours 2019 : Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Croatie, Finlande, France, Inde, Iran, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni, Russie, Slovénie, Suisse.

Le but des fondateurs a été atteint puisque T&T est présent dans une vingtaine de pays et connu dans le monde entier. Grâce au travail réalisé, T&T a permis des échanges entre tous ces pays, a provoqué une prise de conscience du besoin de LTi pour les enfants déficients visuels, et dans de nombreux pays, une production nationale s’est développée.

Evolution de Typhlo & Tactus (T&T) depuis 2000:

Au fil des années, la qualité des maquettes présentées au concours a augmenté de manière considérable, surtout en ce qui concerne l’image tactile et le façonnage. C’est probablement parce que le concours T&T a stimulé des synergies nationales et suscité une belle émulation. Si pendant les premières années, les auteur(e)s étaient surtout des enseignant(e)s spécialisé(e)s et des parents dont le souci premier était l’efficacité tactile, petit à petit de nouveaux auteur(e)s, venant d’horizons très différents, se sont intéressés au projet. Ainsi, des étudiant(e)s d’écoles d’art ont ajouté aux livres la touche esthétique qui leur manquait encore pour en faire des ouvrages « lisibles » tactilement, esthétiques visuellement et que les deux communautés, voyants et déficients visuels peuvent avoir enfin le plaisir de partager.

La production des maquettes primées entre 2000 et 2008 et leur distribution dans de nombreux pays, les ateliers  organisés par les membres de T&T un peu partout, le fait que de nombreux relais nationaux aient organisé des formations pour les auteur(e)s, les photos de toutes les pages de toutes les maquettes exposées sur Internet, tout cela a contribué à l’amélioration de la qualité de ces travaux présentés au concours.  Que ce soit en Inde, en Belgique, en Croatie ou au Brésil, on a pris conscience un peu partout dans le monde, de l’importance des livres tactiles illustrés, dès le plus jeune âge, pour tous les enfants déficients visuels.